A. L'histoire du cinéma et les frères Lumière


I. Les origines du cinéma


Le cinéma représente peut-être la forme d'art par excellence du 20e sièce, mais ses origines sont fortement ancrées dans les préoccupations et dans la culture du 19e siècle. C'est la fin de ce 19e siècle, aussi connue comme "la Belle Epoque" en France (entre les années 1880 et 1914), qui connaît la naissance du cinéma. Cette Belle Epoque est une période de temps où la France et surtout Paris connaît une explosion culturelle dans tous les domaines artistiques. Et, pendant que le monde artisique s'intéresse au visuel, la révolution industrielle arrive enfin en France.

Avec la révolution industrielle, les nouvelles technologies, comme les trains et l'électricité, changent la vie de tous les jours en France et créent un public fasciné par le mouvement et la lumière. Une autre technologie, la photographie, a été inventée en France dans les années 1820, et a été très appréciée par le public. Bîentôt, ils ont voulu du mouvement dans leurs images aussi! Plusieurs photographes et inventeurs ont essayé de trouver une façon de mettre du mouvement aux images et en fait, il y a eu beaucoup de réussites. Mais la meilleure invention, appelée le "kinétoscope", (le précurseur de la machine qui passe les films), a permis de projeter des films seulement dans une caisse de bois. Pouvez-vous imaginer que les spectateurs ont été obligés de rester debout devant la boîte pour observer la présentation?? C'était enfin les frères Lumière qui ont réussi à faire sortir l'image de la boîte.

Voici un kinétoscope:
kinetoscope.jpg

II. Qu'est-ce que les Frères Lumière ont fait pour le cinéma?


Voici deux photos des deux frères Lumière, Louis et Auguste. A droite, vous voyez les frères au travail.
freres.jpgFreres_lumiere.jpg

Antoine Lumière, industriel lyonnais, et ses deux fils, Louis et Auguste, ont l'idée d'appliquer les mécanismes utilisés pour les machines à coudre au concept de l'image. Mais au lieu de faire avancer un morceau de tissu, les dents de l'appareil rentrent dans les perforations. Ils font alors passer la pellicule, à un rythme régulier de 16 images par seconde, entre une source de lumière électrique et une focale. Ceci a pour résultat de projeter les images sur un écran au fond d'une salle. Leur appareil, s'appelle "le cinématographe" et ils ont nommé leurs courts-métrages "les vues". Ces "vues" ont duré en général moins d'une minute. Voici une photo de l'appareil des frères Lumière à gauche, le cinématograhpe et une publicité de l'appareil à droite.
cinematographe.jpgcinematographe_lumiere.jpg


III. Comment sont les "vues" des frères Lumière?

Avec leur caméra légère, les Lumière filment d'abord leurs employés, et ensuite les rues de leur ville natale de Lyon. Puis ils envoient des photographes partout dans le monde pour renvoyer des fims de tous les genres: scènes de la vie contemporaine, trains en gare, monuments, panoramas, expositions, ouvriers, sports, faits divers, reconstitutions historiques, films comiques, films familiaux, mini-documentaires, etc. Par conséquent, un style "Lumière" se développe. Avec ce style, il y a très peu de mouvement de la caméra.

B. Des exemples des "vues" Lumière


Film °1: "La sortie de l'usine Lumière à Lyon"


Film °2: "L'arrivée du train en gare à la Ciotat"


Film °3: "Le repas de bébé"


Film °4: La bataille de boules de neige:


Film °5: "L'Arroseur arrosé"


C. Un peu plus sur les frères Lumière (mini-biographie)


Antoine Lumière (1840-1911), industriel et distributeur d'équipement photographique, emploie ses deux fils, Auguste Lumière (1862-1954) et Louis Lumière (1864-1948), dans ses fabriques à Lyon. Auguste s'occupe de la gestion et Louis des techniques chimiques. Dans les années 1890, les frères s'intéressent de plus en plus au mouvement de l'image. Ils ont inventé un appareil appelé le cinématorgraphe, qui a servi à la fois pour la photographie et la projection des films très courts. En fait, chacune des "vues" Lumière a duré seulement une cinquantaine de secondes. Les frères présentent leurs films à Paris en 1895 pour la première fois et le succès est immédiat. Au début du 20e siècle, leur catalogue propose déjà un millier de films disponsibles; en réalité, très peu de ces titres ont été tournés par les frères eux-mêmes, mais par les photographes qu'ils ont envoyé partout en France et dans le monde. Ces premiers films des frères Lumière font preuve d'un optimisme séduisant, d'un sens de l'humour, d'une composition de l'image très étudiée, et d'un souci de bien capter la vie, la mode, les loisirs, la technologie et les attitudes de l'époque. Quand le public a commencé à perdre de l'intérêt dans les films du style des Lumières, les frères ont abandonné la production cinématographique, et ont poursuivi leurs activités commerciales dans d'autres domaines.

Quand est-ce que le cinéma est né?


Les Lumière ont présenté leurs "vues" pour la première fois dans le sous-sol du Grand Café à Paris le 28 décembre 1895 à 21h. Les journalistes et les spectateurs sont arrivés et ont payé un franc la place. Avec la création de ce contexte social, c'est-à-dire la projection en salle, une séance publique et un tarif à l'entrée, le cinéma est né!

Quelle est la réaction du public?


Le public est impressionné, ému et certains ont même peur d'être écrasés quand ils voient arriver un train sur l'écran! Après le grand succès des séances Lumière au Grand Café, on commence à montrer des fims partout en France et à les exporter dans le monde. A l'époque, on a projeté les films dans des cafés, sous des tentes pendant les fêtes foraines et dans d'autres endroits. Puis, on commence la construction des "palais", qui sont des salles somptueuses construites uniquement pour le cinéma.

La fin de la popularité des Lumière


Après un certain temps, les vues des Lumière et leur style "documentaire" ne satisfait plus au public. D'autres innovations ont suivi et le cinéma s'est beaucoup développé entre ce temps-là et aujourd'hui.